Tribune Libre Élections partielles à La Macaza

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Jean Zielinski, candidat au siège numéro 4. Photo:gracieuseté

Chères citoyennes et chers citoyens de La Macaza,

J’ai été victime, comme plusieurs autres, d’un manque flagrant de transparence et d’abus de pouvoir de la part de certain(e)s élu(e)s de la municipalité. J’ai décidé de m’impliquer pour que cessent ces abus.

Depuis trois ans, j’ai assisté à toutes les séances du conseil. Je connais les dossiers et les préoccupations de la population. À chaque séance, des citoyens mécontents expliquent comment, et par qui, ils ont été intimidés verbalement, voire même physiquement. Sans résultat. Ce sont des coups d’épée dans l’eau.

Dans L’Information du Nord du 30 septembre 2010, le directeur général a dit, « si l’employé est aimé, c’est qu’il ne fait pas bien son travail. » Le 14 octobre 2010, dans ce même journal, M. Christian Pilon, délégué des Laurentides de la Corporation des officiers municipaux du Québec, avisait le DG de La Macaza qu’il y avait une limite à tenir de tels propos. Rien n’a changé. Le 8 février 2011, un contribuable a dénoncé l’attitude négative d’un employé.

Avant le 1 novembre 2009, les candidat(e)s aux élections parlaient de transparence au niveau du conseil. Donner l’heure juste serait leur priorité. Foutaise! Les paroles s’envolent, mais les écrits restent, je les ai tous conservés.

Deux de nos élu(e)s portent aussi le chapeau de président et vice-présidente d’associations de lacs. En 2010, le conseil a alloué 300 $ pour nos lacs et accordé, en 23 secondes, 1000 $ au Club de motoneige Franc Nord Macaziens pour une modification de tracé. Ils peuvent circuler sur le chemin du lac Chaud sur 1,3 km. Le conseil a écarté une pétition signée par 500 citoyens qui appuient les quadistes désireux de circuler sur certaines routes. Le 8 février 2011, il a refusé d’en débattre : gros non aux quadistes, gros oui aux motoneigistes. Moi je suis pro clubs. Mais ce qui est bon pour les uns est bon pour les autres.

De plus, lors des séances du conseil, en réponse à des demandes de renseignement, les gens se font souvent dire de consulter le site Internet de la municipalité. Chers leaders, tout le monde n’a pas accès à Internet. De plus, cette adresse est absente du compte de taxes, où elle devrait figurer en bonne place. Vous nous appelez vos cons citoyens. Ne devriez-vous pas plutôt considérer les citoyen(ne)s comme vos patrons?

Jean Zielinski, candidat au siège numéro 4

Organisations: Corporation des officiers municipaux du Québec, Club de motoneige

Lieux géographiques: La Macaza, L’Information du Nord, Laurentides

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires